Trucs et astuces

Comment bien positionner la batterie

Une des particularité de la batterie est qu’elle est constituée de divers éléments, c’est un assemblage d’instruments de percussion. Ainsi, un aspect important pour pouvoir jouer sans embûche est de se tenir correctement et de bien se positionner à la batterie et bien positionner sa batterie.

En effet, une mauvaise posture peut amener des désagréments comme, pour les moins incommodants (entre autres) :

  • une vitesse de jeu réduite
  • des difficultés à utiliser certaines techniques
  • des difficultés à produire certains sons

Et pour les plus graves (liste non-exhaustive) :

  • des troubles musculo-squelettiques
  • des douleurs chroniques.

Donc la question n’est pas anodine que l’on soit débutant ou que l’on joue de l’instrument depuis déjà un moment.

Voyons ensemble comment bien se positionner à la batterie.

Une batteuse jouant en ayant bien positionné sa batterie
Une batteuse jouant en ayant bien positionné sa batterie

La hauteur du siège

En tout premier lieu, le paramètre à vérifier d’abord, lors de l’installation, est la hauteur du siège car de cette dernière découleront tous les réglages suivants.

En effet, imaginez que vous ayez installé toute votre batterie et que vous régliez votre siège en dernier… pour vous rendre compte, du coup, que la caisse claire est trop haute par rapport à votre position, et puis, l’inclinaison des toms est à revoir aussi ainsi que leur éloignement, etc.

Bref, il faut adapter le placement de la batterie à votre morphologie. Et non pas vous adapter à la position de l’instrument.

Pour savoir si la hauteur du siège est correcte : vérifiez les angles que forment vos cuisses par rapport au buste et par rapport aux tibias. En gros, on essaiera d’avoir les cuisses au moins parallèles au sol et donc à avoir des angles droits au niveau des genoux et de la ceinture. Le buste et les tibias se trouvent à la verticale.

Toutefois, il est possible de monter un peu le siège par rapport à cette position, surtout lorsqu’on joue la grosse caisse talon levé. Ainsi, vous augmenterez la possibilité de lever les jambes et votre propre stabilité.

Evitez si possible d’avoir le bassin plus bas que les genoux, cette position n’est pas conseillée pour vos hanches.

Attention à bien avoir le dos droit lorsque vous jouez. Une posture avachie peut entraîner, à force, des douleurs dans le dos.

Faîtes des tests et conserver la hauteur qui vous convient le mieux.

Et dans tous les cas, ne faîtes pas l’économie d’un bon siège. C’est peut-être l’élément le plus important si on veut pouvoir pratiquer notre instrument de nombreuses années sans se créer de problèmes de santé.

Bien positionner sa caisse claire

Où la placer ?

Une fois trouvée la hauteur adéquate pour votre siège, vous pourrez passer au positionnement de la caisse claire.

Il s’agit de l’élément principalement utilisé dans un grand nombre de style musicaux. Celle-ci se place, en général, devant le musicien, entre les jambes. Il est toujours possible de faire différemment mais je ne connais pas d’exemple de batteur se plaçant autrement.

D’ailleurs, si vous en avez n’hésitez pas à me l’indiquer dans les commentaires, je suis curieux de voir des positionnements atypiques).

A quelle hauteur ?

Pour régler la hauteur de la caisse claire, on veillera à ce que le centre de la peau de frappe se trouve en face de la ceinture et au niveau du nombril au maximum.

Le but étant, un peu comme pour les jambes, d’avoir à peu près des angles droits au niveau des coudes. Et de la même façon, on pourra avoir la caisse un peu plus basse sans problème. Attention toutefois à éviter que vos mains viennent taper les cuisses ou que vos baguettes se coincent dans les plis de votre pantalon.

Un batteur concentré se tenant le dos bien droit derrière la batterie.
Un batteur concentré se tenant le dos bien droit derrière la batterie.

A l’inverse, si vous la placez plus haute, vous risquez d’être gêné et de frapper le cercle sans le vouloir. Et pour compenser ça, en général, le réflexe est de monter les épaules. Cette façon de faire n’est pas très bonne pour le dos. Encore une fois, c’est aussi une question de ressenti et de confort de jeu.

Gardez les bras relâchés et souples le long du corps sans écarter ou resserrer exagérément les coude du corps.

Quelle inclinaison lui donner ?

L’inclinaison de la caisse se fera selon vos goûts en prenant garde à l’angle avec lequel la baguette atteint la peau. Si le fût est trop penché vers vous, le jeu en rimshot (la baguette frappe à la fois le cercle et la peau) sera difficile voire impossible. A l’inverse, si la caisse est penchée dans l’autre sens, le jeu en rimshot pourra devenir quasiment inévitable.

D’autre part, la façon dont vous tenez vos baguettes peut influer sur l’inclinaison de la caisse. En effet, pour reproduire la position propre aux tambours, les batteurs utilisant la prise traditionnelle penche souvent la caisse claire afin de surélever un côté. Cela permet à la main gauche de garder sa hauteur et de pouvoir jouer en rimshot. Il arrive qu’ils l’inclinent en plus vers l’avant.

D’ailleurs, il n’est pas rare de voir des batteurs jouant avec la prise tambour, et n’ayant pas incliné leur caisse de cette façon, descendre l’épaule gauche pour compenser la différence entre les deux baguettes. A long terme cela peut provoquer des problèmes physiques et c’est surtout le dos, encore une fois, qui en pâtit.

Bien positionner ses pédales

De chaque côté de la caisse claire, posées au sol, on trouve les pédales. En théorie, on les place à l’endroit où tombent les pieds lorsqu’on s’assoit naturellement sur le siège.

Evidemment, selon le diamètre de la caisse claire, il pourra être nécessaire d’écarter un peu plus les jambes.

Dans l’idéal, placez vos pieds de façon symétrique de part et d’autre de la caisse. Si vous utilisez une double pédale ou une double grosse caisse, vous aurez le choix de placer la deuxième pédale à droite ou à gauche de celle de charleston.

En général, les batteurs placent les pédales de grosse caisse directement à côté de la caisse claire et la pédale de charleston plus éloignée. Mais sachez qu’il est possible d’inverser les deux pédales pour rapprocher le charleston de la caisse claire.

Réglez ensuite la hauteur du charleston à votre convenance. En prenant garde à avoir suffisamment d’espace entre la caisse claire et la cymbale pour que vos mains ne se gênent pas mutuellement, dans le cas du jeu croisé. Et sans exagérer afin de ne pas avoir à forcer au niveau de la hauteur du bras droit et ainsi préserver votre épaule.

Une femme consultant un médecin pour des douleurs dans le dos
Les douleur dans le dos, un des maux les plus répandus chez les batteurs

Si vous devez relever l’épaule pour pouvoir jouer votre charleston, alors c’est qu’il est trop haut. S’il est placé trop bas, au contraire, la main la plus éloignée aura du mal à le jouer.

A noter également qu’il est possible d’éloigner ou rapprocher le charleston pour plus ou moins croiser ou décroiser les mains et, ainsi, les rendre plus libres.

Placer les toms et autres fûts

D’une manière générale, on trouvera les toms au dessus de la grosse caisse allant du plus aigu au plus grave en s’éloignant de la cymbale de charleston. Et à la suite le ou les toms basses sur le côté. Toutefois l’organisation des toms peut ne pas respecter cet ordre. On peut citer Kenny Aronoff, Jimmy Chamberlin ou encore Anika Nilles parmi les adeptes d’une organisation différente des toms.

Comme pour la caisse claire, soyez vigilent à la hauteur et l’inclinaison de chaque fût.

Certains batteurs positionnent un tom basse ou une caisse claire supplémentaire à gauche de leur charleston. Comme Dave Weckl, Simon Phillips ou Eloy Casagrande par exemple.

Veillez à ne pas trop éloigner vos toms de vous pour ne pas avoir à vous pencher ou à tordre le buste exagérément. Ne les éloignez pas trop non plus les uns des autres pour faciliter les déplacements de vos baguettes.

Placez votre ou vos toms basses à la même hauteur que la caisse claire. Faites la même chose entre vos toms suspendus. Cela simplifie le passage d’un élément à l’autre et donc la vitesse de jeu.

Bien positionner les cymbales

La cymbale ride

A l’instar du charleston, la ride sert à marquer le rythme, en générale. Il est donc nécessaire qu’elle soit très accessible et pas trop haute pour éviter une fatigue du bras qui la joue.

On la place souvent à droite, soit au-dessus du tom basse, soit au-dessus de la grosse caisse. Certains batteur qui joue décroisé la place à leur gauche au-dessus ou à côté du charlé.

L’inclinaison de la cymbale ride peut varier de très à plat, presque à l’horizontale, chez certains batteur (par exemple Matt Sorum) qui la place au-dessus de la grosse caisse à très penchée, presque à la verticale, pour d’autres (comme Nicko McBrain).

Trouvez votre inclinaison idéale en testant et selon l’usage que vous en faîtes : plus vous la pencherez, plus il sera difficile d’en jouer le bord en la « crashant ».

Les cymbales crash, les cymbales d’accents et d’effets

Les cymbales crash vont, la plupart du temps, servir à marquer des accents. Selon le style de musique, elles seront plus ou moins nombreuses.

Ne les inclinez pas trop pour pouvoir jouer le bord de la cymbale avec le col de la baguette. Attention à ne pas attaquer la cymbale de face directement sur la tranche vous risqueriez de casser beaucoup de baguettes… et même peut-être de cymbales.

Evidemment, l’inclinaison d’une cymbale dépendra aussi de la hauteur à laquelle se trouve celle-ci.

Ne serrez pas trop non plus la cymbale sur son pied pour la laisser libre de se balancer. Une cymbale trop serrée finit par se fendre.

Les mêmes règles peuvent s’appliquer aux splash, china, etc.


En résumé, pour bien se positionner à la batterie : commencez en tout premier lieu par installer votre siège en réglant minutieusement sa hauteur. Ensuite placez les éléments un par un autour de vous. Prenez garde à pouvoir tous les atteindre avec un minimum d’effort, de tension, de crispation ou de torsion.

Je vous ai présenté un ensemble de règles générales courantes pour un instrument placé en droitier. Sachez qu’il est possible de faire autrement. Et les contre-exemples sont nombreux.

Pour les gauchers, il est possible d’inverser la totalité du kit. Mais certains préfèrent jouer ouvert (décroisé) en conservant plus ou moins une disposition de droitier.

Veillez surtout à ne pas vous créer de problèmes physiques qui pourraient facilement être évités.

Pour cela, restez logique, évitez les efforts inutiles pour jouer les différents éléments. Placez près de vous les éléments les plus utilisés. Certains éléments ne sont joués que ponctuellement. Dans ce cas, tendre un peu plus le bras ne sera pas un problème.

Favorisez le confort de jeu à l’esthétique !

Si cet article vous a aidé et/ou appris quelque chose, vous êtes libre de le partager avec toute personne qui pourrait en avoir besoin également.

Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.